extranet
facebook twitter contact imprimer plus
S'ABONNER À LALETTRE D’INFORMATIONDU PEPS AQUITAINE
Accueil / Lettre d'information / Lettre d'information spéciale Inégalités Sociales de Santé
 
 
Juin 2013
LETTRE D'INFORMATION SPÉCIALE INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ
DU PEPS AQUITAINE
   
     
Le 23 avril 2013, le Peps Aquitaine réunissait 70 acteurs de l'éducation et de la promotion de la santé de la région pour une journée d'échanges et de travail sur les inégalités sociales de santé. L'objectif de la journée ? Etablir, avec les acteurs de terrain, des recommandations permettant une meilleure prise en compte des inégalités sociales de santé.
Nous vous proposons dans cette 2ème lettre du Peps de revenir sur les interventions proposées pendant cette journée.

Isabelle Demeurie, Ireps Aquitaine
 
SOMMAIRE
     
 
Que sont les Inégalités Sociales de Santé ?
 

«Toute relation entre la santé et l’appartenance à une catégorie sociale» (Guichard et Potvin, 2010).

Les inégalités sociales de santé se distribuent selon un gradient social. Ce gradient sert à décrire le phénomène par lequel ceux qui sont au sommet de la pyramide sociale jouissent d’une meilleure santé que ceux directement en dessous d’eux, et qui eux-mêmes sont en meilleure santé que ceux qui sont juste en dessous et ainsi de suite jusqu’aux plus bas échelons (Guide INPES, 2010). Toute la population est concernée par les inégalités sociales de santé.

Les inégalités sociales de santé induisent des différences sociales :

- pour l’espérance de vie

- pour l’espérance de vie en bonne santé

- de consommation de soins

- dans la santé déclarée

- dans l’adoption de comportements favorables à la santé

Pourquoi sont-elles injustes ?

Les personnes de diverses couches sociales ne disposent pas d’une réelle égalité des chances pour atteindre un niveau de santé optimal (Ridde et al., 2007). Les disparités observées dans l’état de santé entre les groupes sociaux sont la conséquence d’une distribution inégale et injuste des déterminants sociaux de la santé.

Lire l’intervention de Delphine Couralet, Ireps Aquitaine : « Inégalités sociales de santé : de quoi parle-t-on et comment les réduire ? »

 
 
Les réponses en termes de politiques de santé
 

Notre système de protection sociale est basé sur un principe de justice sociale. Les Français disposent d’un système envié, qui contribue globalement à l’allongement de la durée de vie mais où les inégalités sociales et territoriales de santé sont les plus marquées parmi les pays d’Europe de l’Ouest. La loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires » fixe aux Agences Régionales de Santé la mission de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé.

Quelles sont les stratégies d’actions mises en place par l’ARS Aquitaine pour répondre à cette mission ?

- Mettre en place des actions ciblées pour les plus démunis : via le Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins

- Veiller à ce que les différentes actions menées, financées s’adressent à tous y compris les plus éloignés du système de santé, les plus démunis et que ces actions n’aggravent pas les inégalités sociales de santé.

- Agir sur les déterminants sociaux de la santé en coordination avec les autres porteurs de politiques publiques. Exemples : actions nutrition, santé environnement, conventions de partenariat, commissions de coordination, etc.

Lire l’intervention d’Emilie de Saint Pol, ARS Aquitaine : « Inégalités sociales de santé : que peut faire une ARS ? »

 
 
Les interventions efficaces
 

Le projet AIR (Addressing Inequalities Interventions in Regions = Réduire les inégalités de santé au niveau des régions européennes) est le deuxième programme d’action communautaire dans le champ de la santé, piloté par l’Agence Exécutive pour la Santé et les Consommateurs (EAHC)

Sa mission ? Assister les politiques, aux niveaux européen, régional et local, dans le développement de politiques de santé pour réduire les inégalités de santé au niveau des soins de première ligne. La présentation du programme offre l’occasion de découvrir les freins et leviers pour des interventions efficaces.

Lire l’intervention de Rachid Salmi, Isped : « La réduction des inégalités de santé par les soins primaires en Europe : présentation du projet Air et de ses recommandations. »

 
 
Comment contribuer à la réduction des inégalités sociales de santé : quelques recommandations
 

Les actions préalables pour réduire les inégalités sociales de santé (il s’agit d’intervenir à différents niveaux de la chaine de causalité, à court terme et à plus long terme):

 - mener un travail d’argumentaire, de conviction et de formation permettant à chaque acteur de mesurer comment les enjeux de santé s’intègrent dans ses compétences et son champ d’action, de façon à favoriser les interventions intersectorielles,

- mieux connaître les ISS et les mécanismes qui les produisent : développement de la recherche sur les déterminants sociaux de la santé et meilleure articulation entre la recherche et l’action publique,

- se doter d’un petit nombre d’objectifs chiffrés permettant de suivre l’action engagée,

- disposer de modalités d’évaluation permettant de mesurer si les actions mises en œuvre ont un impact sur les ISS.

Les principes d’actions à visée de réduction des inégalités sociales de santé :

- interventions intersectorielles sur les déterminants (santé et hors santé),

- programmes ou interventions à visée universelle : prendre en compte le gradient en modulant l’intensité de l’intervention selon le niveau socioéconomique. En effet, cibler principalement les populations les plus précaires fait abstraction de la notion de gradient : diminuer le gradient en appuyant tout le long du gradient, mais en fonction du besoin,

- analyse de la situation, contextualisation, adaptation aux besoins et à la population concernée, par exemple en faisant appel à des médiateurs culturels issus de la population,

- la programmation d’une intervention doit toujours être fondée sur une estimation réaliste des ressources nécessaires à l’atteinte des objectifs : réduire la portée d’une intervention, par manque de ressources, peut accentuer les inégalités sociales de santé,

- participation des bénéficiaires à la construction et à l’évaluation des actions, en sollicitant par exemple des chercheurs‐évaluateurs,

- renforcement des capacités à agir des individus et des communautés locales.

Recommandations issues de l’intervention de Rachid Salmi, Isped : « La réduction des inégalités de santé par les soins primaires en Europe : présentation du projet Air et de ses recommandations."

et de l’intervention de Delphine Couralet, Ireps Aquitaine : « Inégalités sociales de santé : de quoi parle-t-on et comment les réduire ? »

 

 
 
Pour recevoir notre lettre d'informations
 

La lettre du Peps Aquitaine paraîtra 2 fois par an pour vous informer sur l'éducation et la promotion de la santé en Aquitaine ainsi que sur les journées d'échanges de pratiques et formations. Pour vous abonner, c'est ici

 
 
peps

Notre objectif : promouvoir la santé, de manière équitable sur tout le territoire, en renforçant la compétence des acteurs, en favorisant le partage et la mutualisation, en visant l'harmonisation des pratiques et en optimisant les ressources disponibles